Liza Lim : Les racines de la beauté et les effets du temps

Jeudi 2 décembre 2021
Liza Lim : Les racines de la beauté et les effets du temps | Maison de la Radio et de la Musique
Avec la création française de Speak, Be Silent, Liza Lim est à l’affiche du concert d’ouverture du festival Présences 2022.
 
De parents chinois, Liza Lim est née en 1966 à Perth en Australie. Elle a grandi à Brunei et a étudié la composition avec Richard David Hames, Riccardo Formosa et Ton de Leeuw à Melbourne et Amsterdam, études couronnées par un doctorat en philosophie à l’Université du Queensland. Une interculturalité qui se reflète aussi bien dans sa personnalité que dans sa manière de composer. C’est dans ce domaine qu’elle conjugue idéalement des influences culturelles éclectiques à première vue disparates, mais dont certains thèmes (l’obsession chamanique, le brouillage des frontières entre mondes humain et animal, temporel et spirituel, présent et éternité) traversent la totalité de son œuvre.
 
La question de l’interculturalité est centrale dans votre œuvre : comment combinez-vous l’esthétique de la musique contemporaine occidentale avec d’autres référents, notamment les musiques chinoise, japonaise, coréenne, que vous citez souvent, jusqu’au paysage sonore des aborigènes d’Australie ? Speak, Be Silent en est-il un prolongement ?
L’interculturel, les racines de la beauté, les effets du temps dans l’Anthropocène et le souci écologique sont des préoccupations constantes dans ma pratique artistique. Je m’intéresse aux questions qui émergent des ruines dévastées du capitalisme, sans jamais se fondre dans un illusoire progrès héroïque, mais s’insérant plutôt dans un « devenir » symbiotique avec le monde qui entend sa résilience. L’interculturalité qui m’intéresse réside dans la compréhension du temps et du flux du son. Ainsi, la première partie de mon concerto travaille sur l’intonation : l’ensemble s’accorde, puis le violoniste entre et se joint à eux. L’accord ne précède pas, mais fait en réalité déjà partie de l’œuvre. Son origine est à rechercher dans les traditions, comme la musique indienne où l’ouverture d’un raga est toujours une question de réglage. C’est un accord des esprits profonds et de la physiologie des musiciens, qui suit l’asymétrie des motifs provenant du langage, mais sans jamais citer aucune de ces musiques.
 
Comment les préoccupations éthiques de votre pratique artistique se retrouvent-elles dans votre concerto pour violon ?
De toute évidence, les artistes et les compositeurs réfléchissent de plus en plus sur la crise existentielle à laquelle nous sommes tous confrontés. Ma musique traite très directement des aspects relevant de l’extinction des espèces, de la pollution par le plastique et de l’effondrement du genre humain. Mais je pense qu’il y a un cadre plus large de la pensée écologique dans lequel tout est profondément relié. Par exemple, la pandémie de covid ou des événements affectant une partie du globe exercent directement leur impact sur notre vie quotidienne. Ce sens du lien écologique est une idée fondamentale qui traverse ma musique, comme la déformation esthétique et émotionnelle de l’Anthropocène, et la façon dont nous vivons le temps de manière complexe. Pensez aux événements mondiaux qui s’accélèrent de manière dramatique ou bien stagnent lors des confinements ! Toutes ces expériences et textures temporelles m’intéressent en tant que compositrice puisque le temps est la donnée principale sur laquelle je travaille. C’est une esthétique de l’étrange, avec tous les aspects écologiques qu’elle comporte. (…)
 
Propos recueillis et traduits de l’anglais par Benjamin François
Vous pourrez retrouver l’intégralité de cet entretien dans le livre-programme du festival Présences 2022.
 

Ecouter Liza Lim

Festival Présences #1

Festival Présences #1 | Maison de la Radio et de la Musique
Musique contemporaine

Lemanic Modern Ensemble

Pierre Bleuse direction
Patricia Kopatchinskaya violon
Concert d'ouverture du Festival Présences
Mardi08Février202220h00 Maison de la Radio et de la Musique - Studio 104

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL