Née à Kazan (Russie) en 1983, Adeliya étudie le violon avec Yulia Vivat, puis, à l’âge de douze ans, intègre la classe d’alto de Nicolaï Laptiev à l’Ecole pour Jeunes Talents. Dès l’obtention de son diplôme avec mention «excellent», Adeliya se voit offrir un poste à l’Orchestre de Kazan «La Primavera», où elle restera membre permanent pendant deux ans. Elle prendra ensuite la décision de poursuivre sa formation à l’étranger. Elle quitte la Russie en 2003 pour la France, et entre dans la classe de Gérard Caussé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle obtient son diplôme avec mention "très bien à l’unanimité". Désirant se perfectionner davantage, Adeliya intègre en 2009 la classe de Jean Sulem dans le même établissement. Adeliya Chamrina est lauréate de plusieurs concours: Concours Flame à Paris (2005), Concours du Festival Bled en Slovénie (2006), Fondation Groupe Banque Populaire et de la Fondation Adami (2008). Adeliya se produit en récital et musique de chambre dans le monde entier : elle a participé à de nombreux festivals (Santander, Kuhmo, Les Musicales à Bagatelle, le Printemps Musical de Saint Cosme, Festival Consonances de Saint-Nazaire, Serate di Musica d’Insieme Napoli, Chamber Music Connects the World à Kronberg, Ravinia Festival...) et joué dans les grandes salles parisiennes, comme la Cité de la Musique, le Théâtre Mogador, le Théâtre des Champs-Elysées, la Salle Pleyel... En 2011 Adeliya intègre le Quatuor Elysee où elle restera jusqu’à 2016. Ces années vont se démarquer par la collaboration fructueuse qui a donné des nombreuses tournées en France et à l’étranger et par l’enregistrement de plusieurs CD’s. Depuis mars 2013 Adeliya Chamrina est membre titulaire de l'Orchestre National de France. 

 

Tamara Stefanovich - Photo : Marco Borggreve

Festival Présences 2025 #4

L’Autriche, son ange et son démon. Cent quarante ans pile séparent la mort de Franz Schubert de la naissance d’Olga Neuwirth. Aussi l’expertise de…
voir