En dehors de son activité de violoncelliste 1er soliste au sein de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, Adrien Bellom est aujourd’hui un chambriste reconnu dans le paysage musical français. Après avoir étudié au CNSM de Paris, au Mozarteum de Salzburg ainsi qu'à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique, il est devenu membre fondateur du quatuor avec piano Abegg et du quatuor à cordes Lachrymae, et est actuellement le violoncelliste du trio Medici (2e prix des concours internationaux Joseph Haydn et Melbourne). Il se produit aussi régulièrement en sonate avec son frère Guillaume Bellom. On a ainsi pu l'entendre au festival de Bel-Air, au festival de la Roche-Posay, au festival des Arcs, aux Journées Ravel de Monfort l'Amaury, au festival de Deauville, au festival de La Prée, au festival Debussy, au Palazetto Bru Zane à Venise, aux Sommets Musicaux de Gstaad, à Flagey, à l'Auditorium du Louvre, à la Philarmonie de Paris... aux côtés de nombreuses personnalités musicales, telles que Pierre Fouchenneret, Charlotte Juillard, Guillaume et Marie Chilemme, François Salque, Yan Levionnois, Ismaël Margain, Philippe Bernold. Adrien accorde depuis son plus jeune âge une grande place à la pratique  du piano ; il obtient en 2014 un 1er Prix au Conservatoire de Boulogne-Billancourt. En tant que violoncelliste du Trio Medici, il a participé à l’enregistrement du coffret CD Anton Reicha publié chez Outhere Music !, en coproduction avec la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et le Palazetto Bru Zane, sorti en septembre 2017. Il a également participé à l’enregistrement du coffret CD autour de la musique de chambre de Fernand de La Tombelle (Collection « Portraits » | Bru Zane), sorti en novembre 2019. Il est lauréat de la Fondation Banque Populaire de 2016 à 2019, lauréat de la Fondation l’Or du Rhin depuis 2018, et musicien résident à la Fondation Singer-Polignac depuis 2018.  

Marie Nicole Lemieux - Photo : Martin Tremblay / Warner-Classics

ANNIVERSAIRE RAVEL 2/5 - Les Matins du National

Une « blonde dont les coiffeurs divins sont des orfèvres », une flûte « comme un mystérieux baiser » : la voix secrète de Maurice Ravel s’élève par…
voir