Daniel Wagner est né le 4 janvier 1969 à Iasi, en Roumanie où il commence ses études musicales à l’âge de cinq ans. Il étudie ensuite jusqu’en 1990 au Conservatoire National Supérieur de Iasi. Durant cette période il obtient plusieurs premiers prix d’alto lors de concours nationaux à : Iasi, Craiova, Bucarest, Tirgu Mures, Cluj. En 1990, après avoir été invité à faire partie de l’Orchestre des étudiants des Pays de l’est, placé sous la direction de Sir Yehudi Menuhin pour effectuer une tournée à Paris, il décide de se perfectionner, et réussit le concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Après ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (Premier Prix à l’unanimité avec les félicitations du jury dans la classe de Jean Sulem - Troisième cycle de perfectionnement chez Jean Sulem et Tasso Adamopoulos), Daniel Wagner se consacre à la musique de chambre et intègre le Quatuor Castagneri. Avec cette formation, il remporte les Deuxièmes Prix internationaux de quatuor à cordes d’Evian, de Londres, de Florence et de Banff (au Canada). Passionnés par la musique de chambre, les membres de ce quatuor à cordes suivent l’enseignement d’éminents maîtres du quatuor : Norbert Brainin, Sigmund Nissel, Walter Levin, Valentin Erben, Gunther Pichler. 

En 1998, il entame une tournée mondiale en musique de chambre, au sein de son quatuor avec la soprano Jessye Norman. Par ailleurs, il joue dans différentes configurations de musique de chambre avec des partenaires comme Michel Dalberto, François Leleux, David Walter, Renaud Capucon, Henri Demarquette, Nicholas Angelich, Frédéric Laroque, Gautier Capucon, J.F. Heisser, le Quatuor Arpeggione, le Quatuor Elysée lors de festivals à Deauville, La Baule Hermitage, l’Abbaye de Fontevraud, Wigmore Hall (à Londres), « La Folle Journée » à Nantes, Conservatoire de Moscou. En qualité de concertiste, Daniel Wagner se produit régulièrement a Paris et en Roumanie où il a joué dernièrement La Romance et Le Double Concerto de M. BRUCH, le Concerto de W. WALTON, la Symphonie Concertante de W.A. MOZART, le Concerto de BELA BARTOK avec notamment l’Orchestre Colonne et l’Orchestre National Radio à Bucarest. Sa discographie comprend des œuvres de J. BRAHMS (Deuxième Quatuor), A. Von ZEMLINSKY (Premier Quatuor), Les Mélodies de M. RAVEL avec François Le Roux et Pascal Roge au piano, La Belle Chanson de G. FAURE et Il Tramonto de O. RESPIGI avec Sophie Koch, Sophie Raynaud au piano et Vincent Pasquier à la contrebasse, enregistrements parus aux éditions « Le Chant du Monde » (Harmonia Mundi).  Daniel Wagner intègre l’Orchestre de l’Opéra National de Paris en mai 2001. Depuis 2006 il est soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France à Paris.

Tamara Stefanovich - Photo : Marco Borggreve

Festival Présences 2025 #4

L’Autriche, son ange et son démon. Cent quarante ans pile séparent la mort de Franz Schubert de la naissance d’Olga Neuwirth. Aussi l’expertise de…
voir