Après des études scientifiques, germaniques puis linguistiques, et quelques années dans l’édition, Emilie Nicot trouve avec l’art lyrique à réunir deux grandes passions : la musique et la langue. Entre collaborations avec les grands ensembles français et apparitions plus solistiques, elle côtoie toutes les époques, s’intéresse au répertoire baroque, et au processus de la création contemporaine avec l’Ircam ou l’abbaye de Royaumont. On la retrouve en Waltraute dans La Walkyrie de Wagner avec l’Académie Lyrique, en Avocate dans La Digitale de Juan Pablo Carreño avec Musicatreize, dans Le Marteau sans maître de Pierre Boulez avec Atmusica, chez Händel dans Acis et Galatée avec Le Banquet Céleste, puis dans Haendel Da Camera avec Précipitations, crée Seven Stones d’Ondrej Adamek avec Accentus/Axe 21 et Léo Warynski pour le Festival d’Aix-en-Provence et s’implique dans des projets plus transversaux comme La Chair des anges d'Olivier Mellano. Elle imagine SoLiLoQueS, un seule-en-scène contemporain où elle tisse des fils entre les univers, et développe des outils linguistiques pour les chanteurs, fondés sur une approche comparative inédite de la phonétique articulatoire et de la phonologie. Elle intègre en 2022 le Chœur de Radio France. 

Florian Helgath - Photo : Christian Palm

CHORUS LINE #4 - Brahms / Mendelssohn / Britten, Florian Helgath

Comment dit-on « célébration » en allemand, en anglais et en latin ? Réponse au cours de cette soirée européenne, où l’orgue et le chœur se fondent…
voir