François Christin remporte en 1985 le premier prix à l’unanimité de cor et de musique de chambre au conservatoire de Tours. L’année suivante, il part en tournée en Israël et en Grèce sous l’égide du ministère de la Culture avec les jeunes solistes Français pour donner la Tragédie de Carmen de Marius Constant, Peter Brook et Jean-Claude Carrière. En 1990, il obtient le premier prix à l’unanimité de cor au CNSM de Paris. Il intègre l’Orchestre National de France en décembre 1992 comme troisième cor. Il collabore également avec de prestigieux musiciens de jazz, notamment Lionel et Stéphane Belmondo (vainqueurs de trois victoires de la musique) ainsi que Yusef Lateef, Aldo Romano et Milton Nascimento. 

Marie Nicole Lemieux - Photo : Martin Tremblay / Warner-Classics

ANNIVERSAIRE RAVEL 2/5 - Les Matins du National

Une « blonde dont les coiffeurs divins sont des orfèvres », une flûte « comme un mystérieux baiser » : la voix secrète de Maurice Ravel s’élève par…
voir
Frissons

Frissons

Qui n’a jamais rêvé de se dédoubler ? De laisser parler l’autre qui est en lui ? Robert Louis Stevenson a poussé la folie jusqu’au bout dans l’…
voir
Frissons

Frissons

Qui n’a jamais rêvé de se dédoubler ? De laisser parler l’autre qui est en lui ? Robert Louis Stevenson a poussé la folie jusqu’au bout dans l’…
voir