Hector Burgan est actuellement violoniste à l’Orchestre National de France. Il donne son premier récital en solo à dix-neuf ans ; il interprète notamment le concerto de Brahms au Gewandhaus de Leipzig, et le concerto de Tchaïkovski à la Philharmonie de Baden-Baden. Lors du concert de gala de l’Académie Jaroussky à Paris, il se produit à la Seine Musicale dans La Méditation de Thaïs de Massenet, accompagné par l’Ensemble Appassionato. En musique de chambre, il partage la scène avec Victoria Jung, les frères Fouchenneret, Michel Portal, les frères La Marca, Jodyline Gallavardin, Geneviève Laurenceau, Philippe Bernold, Isabelle Müller, Gaspard Dehaene… Il fonde le Trio Harma en 2013, avec lequel il remporte deux ans plus tard un Premier Prix au Concours international de musique de chambre Antonio Bertolini à Crémone, et un Deuxième Prix au concours européen de la Fnapec. Sa discographie comprend les quatre symphonies de Brahms, enregistrées en 2018 au sein de l’orchestre de la Staatskapelle de Berlin et Daniel Barenboim (DG), ainsi que les « Métamorphoses Nocturnes », enregistré en 2021 avec l’Ensemble Appassionato et Mathieu Herzog à la direction (Naïve). Il travaille à partir de 2017 pendant deux ans à l’académie de la Staatskapelle de Berlin, sous la direction de Daniel Barenboim. Il se produit à la Philharmonie de Berlin, au Konzerthaus de Berlin, au Staatsoper de Berlin, à la Philharmonie de Paris, au Teatro Colon à Buenos Aires, au Musikverein à Vienne, au Festival de Zermatt, au Festival du Forez, à l’Opéra d’Alger, au Palazzetto Bru Zane à Venise, à la Fondation Villa Musica... Hector Burgan est lauréat de plusieurs concours internationaux, il obtient notamment deux prix à l’Académie internationale Maurice Ravel, et le Prix Saschko Gawriloff de l’Académie Carl Flesch à Baden-Baden. Il reçoit par ailleurs le soutien de la Fondation Safran, et de l’Adami. Né de parents musiciens, il commence sa formation au CRR de Toulouse, avant d’obtenir son prix à dix-sept ans au CRR de Boulogne-Billancourt, dans la classe de Christophe Poiget. En 2011, il fait ses débuts au CNSMD de Paris et obtient en 2016 son Master dans la classe de Philippe Graffin. Il se perfectionne ensuite à la Hochschule de Leipzig avec Carolin Widmann, et à l’Académie de Villecroze avec Augustin Dumay. Hector Burgan se noue d’amitié avec le luthier Charles Coquet qui lui construit un violon (Paris, 2015). Il joue également un violon allemand de Joachim Schade (Halle, 2015). Il assurera la direction musicale au « S’Arts Festival » à Sarreguemines, et donnera des masterclasses au conservatoire, avec pour mission de faire participer les jeunes musiciens au concert de clôture du festival. Créé et présidé par Victoria Jung, cet événement a vu le jour au printemps 2022. 

Crédit : BnF, Manuscrit autographe de La Mer de Claude Debussy

Musique de chambre à la BnF #1

Programmes en cours, donnés sous réserve de modifications.
voir
Béatrice Rana - Photo : Warner classics

Philhar’Intime / Beatrice Rana

Quoi de plus logique que de les réunir ? Schumann et Mendelssohn furent liés par une profonde amitié – ce dernier fut même le parrain d’une des…
voir