Maria Chirokoliyska débute la guitare à l’âge de 4 ans, puis la contrebasse à 9 ans à l’école de musique de Plovdiv (Bulgarie), où elle étudie parallèlement le piano. En 1995, elle poursuit ses études avec Nikolay Nikolov à Sofia au Conservatoire Supérieur National et obtient le 1er Prix du Concours International Svetoslav Obretenov. Elle parfait ses études auprès de Thomas Martin, David Walter et Antonio Araques, puis à la Hochschule de Francfort avec Günther Klaus et obtient en 2004 un Master of Arts avec les félicitations du jury. En 2000, Maria Chirokoliyska est lauréate du Prix Spécial du concours international J.M. Sperger à Woldzegarten (Allemagne), et en 2003, du 1er Prix ainsi que du Prix Spécial pour la meilleure interprétation d’une pièce contemporaine du Concours international de contrebasse Giovanni Bottesini à Crema (Italie). Membre successivement de l’Orchestre de l’Opéra de Francfort (2001) et 2e contrebasse solo de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo (2001-2008), elle est nommée en 2007 contrebasse super-soliste de l’Orchestre National de France. En parallèle, Maria Chirokoliyska a été contrebasse solo de l’ensemble Les Dissonances et de l’European Camerata (2008-2016). Elle participe à de nombreux festivals de musique de chambre (Prades, Festival de l’Emperi, Penderecki Festival…) avec des artistes et des formations réputées tels que le Quatuor Prazak, le Quatuor Modigliani, le Quintette Moragues… En 2017, Maria Chirokoliyska joue le Concerto de Nino Rota avec l’ONF sous la direction de Gustavo Gimeno. Côté disques, elle a enregistré le Trio pour piano, violoncelle et contrebasse de Lazar Nikolov (création mondiale en 2002), l’Oktett pour quintette à cordes, clarinette, cor et basson d’Isang Yun (2011), et la Grande Partita de Mozart avec les solistes de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo (2022). En septembre 2016, elle est invitée au jury de contrebasse du prestigieux concours international de l’ARD Munich, ainsi qu’en septembre 2019, au jury du concours Bottesini où elle y a donné un récital. En parallèle, elle est invitée depuis 2013 par Ricardo Muti aux jurys de sélection de l’Orchestre de jeunes Luigi Cherubini. L’enseignement tient une place très spéciale dans son cœur. En plus des masterclasses qu’elle donne en Europe régulièrement, Maria est depuis septembre 2017 professeure de contrebasse à l’École normale de musique de Paris. 

 

Antoine Tamestit - Photo : lenaka

Philhar’Intime / Bach, L’Art de la fugue

« Qui suis-je ? » interroge, taquin, Antoine Tamestit dans sa biographie. « Musicien et altiste passionné, je joue des récitals, des concertos et de…
voir