Après une licence de musicologie à l’université François Rabelais de Tours, Marie-George Monet intègre la Guildhall School of Music and Drama de Londres dans la classe de David Pollard. Elle travaille régulièrement auprès de personnalités telles qu’Eugène Asti, Sarah Walker, Peter Robinson et Sue Waters. Elle travaille actuellement avec Caroline Fèvre. Très attachée au travail polyphonique explorant le répertoire allant de la musique médiévale à la création contemporaine, elle collabore régulièrement avec des ensembles vocaux tels que C Barré (Sébastien Boin), l’Ensemble Musicatreize (Roland Hayrabedian), Sequenza 9.3 (Catherine Simonpietri), Accentus (Laurence Equilbey), Solistes XXI (Rachid Safir), De Caelis (Laurence Brisset) et Macadam Ensemble (Étienne Ferchaud). Elle participe ainsi à de nombreux festivals dont Aix-en-Provence, La Chaise Dieu, Noirlac, Saintes, Musica, ManiFeste, Radio France Occitanie, Présences, Salzbourg, Cuenca, Varazdin… 

Marie-George Monet se produit également en soliste dans le répertoire d’oratorio, notamment dans le Te Deum de Charpentier à Londres (direction Christian Curnyn), la Messe en mi bémol majeur de Schubert (direction Christian Zacharias) au festival de Cuenca en Espagne, Threni de Stravinsky (direction Sylvain Cambreling) à l’amphithéâtre Bastille, Via Crucis de Liszt à la Cité de la Musique, Athalie de Mendelssohn à l’Opéra de Rouen (direction Laurence Equilbey), Les Vêpres de Rachmaninov (direction Martina Batič) à Saint-Eustache, La Création de Haydn au Théâtre des Champs-Élysées (direction Andrés Orozco-Estrada).  

Elle a récemment interprété Les Psaumes de David de Schütz avec Les Traversées Baroques sous la direction d’Étienne Meyer à l’Opéra de Dijon. Sur scène, elle interprète la Messaggiera (Orfeo), Arnalta (Le Couronnement de Poppée), la Troisième Dame (La Flûte enchantée), La Sorcière (Hansel et Gretel), La Justice Divine (Il Diluvio Universale de Falvetti) au sein de diverses compagnies. Son intérêt pour la musique contemporaine l’amène à prendre part à de nombreuses créations, parmi lesquelles Yvonne, Princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans, à l’Opéra national de Paris (alto solo), Orimita de Claire Renard à l'Opéra de Reims, le rôle de la Femme 3 dans Slutchaï d’Oscar Strasnoy à l'Opéra de Bordeaux, le rôle d’Atuat dans Babel after the war de Xavier Dayer au Théâtre de Vevey, ainsi que le rôle de l’Avocate dans La Digitale de Juan-Pablo Carreno au Teatro Colón de Bogota. Elle enregistre plusieurs cycles de mélodies : Omega de Félix Ibarrondo, Peephole Metaphysics de Frédéric Pattar sous la direction de Sébastien Boin avec l’ensemble C Barré, ainsi que « Safous Mele » sous la direction de Roland Hayrabedian dans le disque Pluie d’or consacré à François-Bernard Mâche. Ces deux derniers albums feront partie de la sélection du Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2021. Elle a récemment interprété la pièce de Francesco Filidei Il funeralli dell’ anarchico Serantini au sein de l’ensemble Multilatérale (direction Léo Warynski) à l’Auditorium de Radio France. Dans le cadre des Contes de la Maison Ronde, elle prend part au concert Le Petit Poucet, qui sera prochainement diffusé en podcast. 

Elle collabore régulièrement avec Les Traversées Baroques (direction Étienne Meyer) et s’est produite au Grand Théâtre de Dijon, ainsi qu’en tournée pour le Mid Europe Early Music Festival en Pologne. 

Photo : Christophe Abramowitz

Wagner / Rossini / Haendel - Jeremy Joseph / Jürgen Essl

Un crescendo rossinien à grimper au rideau, la passion de Tristan et Isolde qui se consume dans la nuit wagnérienne, et enfin Haendel, dans deux…
voir