Mathilde Gheorghiu est une violoniste française ; en 2021, elle intègre l’Orchestre National de France en tant que violon tuttiste. Elle a obtenu le Artist Diploma au Royal College of Music de Londres, où elle a étudié sous la tutelle de Sasha Rozhdestvensky, et a terminé le programme avec le London Philharmonic Orchestra dans le cadre du Foyle Future Firsts Programme. Auparavant, elle a étudié à la Haute Ecole de Musique de Genève sous la tutelle de Mihaela Martin, Gwendolyn Masin et Sasha Rozhdestvensky, et a obtenu son Bachelor et son Master of Arts. Elle commence le violon en 1999 à l'Académie de musique Prince Rainier III de Monaco où elle obtient le Diplôme d'Etudes Musicales et le Diplôme de Perfectionnement avec distinction avec son professeur de violon Louis-Denis Ott. Pendant ses études, elle a reçu le prix de S.A.S. le Prince Albert II et a été choisie par le chef d'orchestre Lawrence Foster pour participer pendant trois étés consécutifs à l'Aspen Music Festival and School aux Etats-Unis où elle a étudié avec Cornelia Heard. Mathilde a remporté le concours Dvorak de la Haute Ecole de Musique de Genève qui lui a donné l'occasion de se produire sous la direction de Nathalie Stutzmann au Victoria Hall de Genève et au Temple du Bas à Neuchâtel ; elle est également lauréate du deuxième prix du Concours International de Musique de Chambre Léopold Bellan. La violoniste s'est produite en tant que soliste avec des orchestres tels que l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l'Orchestre Régional de Cannes et l'Orchestre de la Haute Ecole de Musique de Genève. En tant que concertiste, elle s'est produite en Angleterre, en Suisse, en France et en Roumanie. Elle est également passionnée de musique de chambre et d'orchestre, se produisant dans toute l'Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Mathilde Gheorghiu a suivi des masterclasses avec des musiciens de renom : Maxim Vengerov, Josef Spacek, Kaija Saariaho, Donald Weilerstein, Mariana Sirbu, Peter Heresthal, Gustavo Beytelmann. 

Emanuel Ax

Beethoven, « L’Empereur » / Emanuel Ax

Il y a tant de répertoires qu’Emanuel Ax sert prodigieusement: en soliste, face à l’orchestre, en musique de chambre, avec ses amis Yo-Yo Ma ou hier…
voir
Amaury Coeytaux

Amaury Coeytaux / Mikko Franck : Festival du Printemps de Prague

Dans le cadre du Festival du Printemps de Prague
voir
Victor Julien-Laferrière

Ravel, La Valse / Victor Julien-Laferrière

Deux valses se renvoient la balle : laquelle est la plus macabre ? Celle dont Camille Saint-Saëns annonce la couleur, ou celle que le futur auteur du…
voir
Rufus Wainwright

Rufus Wainwright, Dream Requiem / Mikko Franck

"Dream Requiem" est l'amalgame de deux idées musicales et creatives, qui se sont développées côte à côte pendant longtemps et qui ont été réunies…
voir
Sol Gabetta

Tournée de l'Orchestre Philharmonique de Radio France en Espagne et Pays-Basque : Saint-Jean-de-Luz

Dans le cadre du Festival Ravel.   Image
voir
Sol Gabetta

Tournée de l'Orchestre Philharmonique de Radio France en Espagne et Pays-Basque : San Sebastián

Dans le cadre de la Quincena Musical.   Image
voir
Sol Gabetta

Tournée de l'Orchestre Philharmonique de Radio France en Espagne et Pays-Basque : Santander

Dans le cadre du Festival International de Santander.   Image
voir
Lea Desandre - Photo : Christophe Abramowitz

Berlioz, Les Nuits d’été - Lea Desandre / Mikko Franck

Des lagunes aux montagnes, n’y aurait-il qu’un pas ? Si Berlioz pousse jusqu’à l’île inconnue, dans le cycle rêveur et mélancolique des Nuits d’été,…
voir
Mikko Franck - Photo : Chrsitophe Abramowitz

Mahler, Symphonie n°3 / Mikko Franck

Une symphonie telle un monde, et le plus démesuré. Mahler n’a pas encore déployé pareil gigantisme jusque-là : tant en termes d’effectifs, de durée…
voir
Hilary Hahn - Photo : OJ Slaughter

Tchaïkovski, Concerto pour violon - Hilary Hahn / Mikko Franck

L’orchestre crépite, Berlioz s’amuse : l’ouverture de Béatrice et Bénédict tisse un tapis multicolore au concerto qui suit, deux tableaux d’une…
voir
Hilary Hahn - Photo : OJ Slaughter

Tchaïkovski, Concerto pour violon - Hilary Hahn / Mikko Franck : Baden-Baden

L’orchestre crépite, Berlioz s’amuse : l’ouverture de Béatrice et Bénédict tisse un tapis multicolore au concerto qui suit, deux tableaux d’une…
voir
Hilary Hahn - Photo : OJ Slaughter

Tchaïkovski, Concerto pour violon - Hilary Hahn / Mikko Franck : Luxembourg

L’orchestre crépite, Berlioz s’amuse : l’ouverture de Béatrice et Bénédict tisse un tapis multicolore au concerto qui suit, deux tableaux d’une…
voir