Premier Prix et Prix du Public du 56e Concours de Genève, Silvia Careddu est née à Cagliari (Italie). Actuellement flûte solo de l’Orchestre National de France, elle a occupé le même poste au Konzerthausorchester de Berlin, à l’Orchestre symphonique de Vienne et à l’Orchestre philharmonique de Vienne. Elle collabore avec des formations telles que l’Orchestre de la radio bavaroise, l’Orchestre de la WDR-Köln, le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre de chambre d’Europe, l’Orchestre du Festival de Budapest, le Philharmonia Orchestra. Depuis 2012, elle est partenaire artistique de la Kammerakademie Potsdam. Passionnée par la musique de chambre, Silvia Careddu est membre fondateur de l’Alban Berg Ensemble de Vienne, avec lequel elle enregistre pour DG. Elle se produit régulièrement dans le cadre de nombreux festivals (Carthagène, Salzbourg Festspiel, Festival du Schleswig Holstein, Festival des Arcs, Bürgenstock Momente, Festival de Pollença, Festival de Salon, Riva del Garda, Hitzacker Musik Festival, Flautissimo, Festival de Colmar, Festival de Bellerive…). Professeur de flûte au Conservatoire-Académie supérieure de musique de Strasbourg, elle enseigne aussi à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin, à la Barenboim-Said Akademie et, en Italie, à la Scuola di musica de Fiesole. Elle donne également des masterclasses dans le monde entier et est appelée à participer aux jurys de concours internationaux. Silvia Careddu a commencé ses études au Conservatoire de sa ville natale et les a poursuivi à Paris, où elle a obtenu son Diplôme au CNSMD. Parmi les musiciens qui ont marqué son parcours musical, citons Aurèle Nicolet, Riccardo Ghiani, Emmanuel Pahud, Raymond Guiot, Florence Souchard, Pierre-Yves Artaud. Elle a enregistré avec Emmanuel Pahud, Trevor Pinnock et Johnatan Manson le Trio de J.-S. Bach pour Emi-Warner. 

Emanuel Ax

Beethoven, « L’Empereur » / Emanuel Ax

Il y a tant de répertoires qu’Emanuel Ax sert prodigieusement: en soliste, face à l’orchestre, en musique de chambre, avec ses amis Yo-Yo Ma ou hier…
voir
Amaury Coeytaux

Amaury Coeytaux / Mikko Franck : Festival du Printemps de Prague

Dans le cadre du Festival du Printemps de Prague
voir
Victor Julien-Laferrière

Ravel, La Valse / Victor Julien-Laferrière

Deux valses se renvoient la balle : laquelle est la plus macabre ? Celle dont Camille Saint-Saëns annonce la couleur, ou celle que le futur auteur du…
voir
Rufus Wainwright

Rufus Wainwright, Dream Requiem / Mikko Franck

"Dream Requiem" est l'amalgame de deux idées musicales et creatives, qui se sont développées côte à côte pendant longtemps et qui ont été réunies…
voir
Sol Gabetta

Tournée de l'Orchestre Philharmonique de Radio France en Espagne et Pays-Basque : Saint-Jean-de-Luz

Dans le cadre du Festival Ravel.   Image
voir
Sol Gabetta

Tournée de l'Orchestre Philharmonique de Radio France en Espagne et Pays-Basque : San Sebastián

Dans le cadre de la Quincena Musical.   Image
voir
Sol Gabetta

Tournée de l'Orchestre Philharmonique de Radio France en Espagne et Pays-Basque : Santander

Dans le cadre du Festival International de Santander.   Image
voir
Lea Desandre - Photo : Christophe Abramowitz

Berlioz, Les Nuits d’été - Lea Desandre / Mikko Franck

Des lagunes aux montagnes, n’y aurait-il qu’un pas ? Si Berlioz pousse jusqu’à l’île inconnue, dans le cycle rêveur et mélancolique des Nuits d’été,…
voir
Mikko Franck - Photo : Chrsitophe Abramowitz

Mahler, Symphonie n°3 / Mikko Franck

Une symphonie telle un monde, et le plus démesuré. Mahler n’a pas encore déployé pareil gigantisme jusque-là : tant en termes d’effectifs, de durée…
voir
Hilary Hahn - Photo : OJ Slaughter

Tchaïkovski, Concerto pour violon - Hilary Hahn / Mikko Franck

L’orchestre crépite, Berlioz s’amuse : l’ouverture de Béatrice et Bénédict tisse un tapis multicolore au concerto qui suit, deux tableaux d’une…
voir
Hilary Hahn - Photo : OJ Slaughter

Tchaïkovski, Concerto pour violon - Hilary Hahn / Mikko Franck : Baden-Baden

L’orchestre crépite, Berlioz s’amuse : l’ouverture de Béatrice et Bénédict tisse un tapis multicolore au concerto qui suit, deux tableaux d’une…
voir
Hilary Hahn - Photo : OJ Slaughter

Tchaïkovski, Concerto pour violon - Hilary Hahn / Mikko Franck : Luxembourg

L’orchestre crépite, Berlioz s’amuse : l’ouverture de Béatrice et Bénédict tisse un tapis multicolore au concerto qui suit, deux tableaux d’une…
voir