Ibrahim Maalouf le visiteur

Mercredi 29 juin 2022
Ibrahim Maalouf le visiteur | Maison de la Radio et de la Musique
Le 10 novembre, en compagnie de l’Orchestre National, Ibrahim Maalouf nous révélera sa nouvelle symphonie pour trompette.
 
La scène ? Il connaît. Le répertoire classique, le jazz, les envies d’ailleurs ? Il connaît aussi. Et le public le connaît également, depuis des années. Ibrahim Maalouf a quarante et un ans, et plus personne, ou presque, ne peut aujourd’hui ignorer son nom. Des projets par centaines, des concerts par milliers, des disques vendus par centaines de milliers, et autant de spectateurs qui ont déjà vibré, les bras levés, au son de ses mélodies irrésistibles, lumineuses et volatiles. Figure incontournable du paysage du jazz français, il y occupe pourtant toujours une place à part.

Dans ses mains, il tient un instrument unique. Cette trompette microtonale, inventée par son père musicien dans les années 60. Le quatrième piston fonctionne comme un sésame et, miracle, ouvre la voie aux quarts de ton, essentiels dans la musique arabe : dès le début de son apprentissage de musicien, Ibrahim Maalouf, franco-libanais, possède la clef des portes de l’Orient.

D’une solide formation classique, bardé de prix et de récompenses, il n’a jamais laissé ses connaissances prendre le pas sur ses rêves de liberté. Pas de route toute tracée dans la discographie du musicien. Des duos, des quartets, des gangs de grooves brûlants, des pièces symphoniques, des musiques de films, des œuvres pour trompette et orchestre, des escapades vers le rap, la pop, la chanson française, des bouquets de notes modernes, jazz, classiques, orientales, tigrées, cubaines, africaines, d’Oum Kalthoum à Dalida, de Mathieu Chédid à l’Orchestre de chambre de Paris.

Voilà son moteur : sa soif d’exploration, de rencontre, connectée à son cœur. Presque une définition de l’improvisation, qu’il enseigne et à laquelle il a récemment consacré un livre. À ses étudiants, il raconte qu’elle est partout, dans le jazz comme dans la musique arabe, comme dans la musique classique. Ensuite, il leur lance : « Faites ce que vous voulez ! » Le plus précieux des conseils, par le plus talentueux des aventuriers.
 
Nathalie Piolé
 

Ecouter Ibrahim Maalouf

Les Visiteurs du National

Les Visiteurs du National | Maison de la Radio et de la Musique
Concert symphonique

Orchestre National de France

Johanna Malangré direction
Ibrahim Maalouf trompette
C’est en 1998 qu’Ibrahim Maalouf commence l’écriture de ce qu’il considère comme un hommage à l’invention de son père, la trompette microtonale. 
Jeudi10novembre202220h00 Maison de la Radio et de la Musique - Auditorium

INSCRIPTION AUX NEWSLETTERSX

Chaque mois, recevez toute l’actualité culturelle de Radio France : concerts et spectacles, avant-premières, lives antennes, émissions, activités jeune public, bons plans...
Sélectionnez la ou les newsletters qui vous ressemblent ! 

Séléctionnez vos newsletters

(*) Informations indispensables

Les données recueillies par RF sont destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d’informations relatifs aux programmes, évènements et actualités de RF et de ses chaînes selon les choix d’abonnements que vous avez effectués. Conformément à la loi Informatique et libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, ainsi qu’au règlement européen n°2016-679 relatif à la protection des données personnelles vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition et de portabilité sur les données vous concernant ainsi qu’un droit de limitation du traitement. Pour exercer vos droits, veuillez adresser un courrier à l’adresse suivante : Radio France, Délégué à la protection des données personnelles, 116 avenue du président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16 ou un courriel à l’adresse suivante : dpdp@radiofrance.com, en précisant l’objet de votre demande et en y joignant une copie de votre pièce d’identité.

Conformément aux dispositions susvisées, vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication des données vous concernant après votre décès. Pour cela, vous devez enregistrer lesdites directives auprès de Radio France. A ce titre, vous pouvez choisir une personne chargée de l’exécution de ces directives ou, à défaut, il s’agira de vos ayants droits. Ces directives sont modifiables à tout moment.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter vos droits sur le site de la CNIL